Mocim terrain

Etre membre de la FFAM dans un club fédéré est le meilleur moyen de vivre sereinement son activité aéromodéliste.

logo ffam

Dans un club FFAM, vous trouverez, auprès des pratiquants les plus expérimentés les conseils utiles qui vous permettront d’apprendre à piloter, à acquérir le matériel correspondant à vos ambitions, à l’assembler et à le régler.

Mais un club, ce n’est pas que cela, c’est aussi un ou plusieurs sites de vol adaptés aux besoins des pratiquants.

Ces sites de vol sont déclarés auprès des services régionaux de l’Aviation civile ce qui permet de signaler leur localisation aux autres usagers de l’espace aérien.

En effet, contrairement à de nombreuses idées reçues, il n’est pas possible de voler n’importe où ni n’importe comment, car l’espace aérien dans lequel évoluent les aéromodèles est partagé avec les autres usagers du ciel tel les avions de tourisme, les planeurs, les hélicoptères, les montgolfières, etc. sans oublier l’aviation commerciale et militaire.


Enfin, être membre d’un club de la FFAM va contribuer à renforcer les effectifs fédéraux (27 034 licenciés fin 2011) et donner plus de poids lorsque les élus de la fédération doivent négocier de nouvelles dispositions avec les tutelles dont l’aéromodélisme dépend : ce peut être la gestion de l’espace aérien, de nouvelles règles sur les fréquences de radiocommande ou sur les aéromodèles, etc. Le proverbe « l’union fait la force » trouve ici toute sa signification !